Glossaire      Témoignages      Fantaisie      Qu'avons-nous lu ?       Conférences 

trait

.. atmosphère, océan, énergie, cycles du carbone et de l'eau

Ces modèles, à des fins pédagogique, s'adressent à tout public curieux de comprendre les mécanismes qui régissent  notre environnement  et plus particulièrement aux lycéens et étudiants.

Modèle de fonctionnement d'un glacier

Il s’agit de simuler le fonctionnement d’un glacier théorique (avancement, recul) soumis à des conditions climatiques de température et de précipitation pour deux saisons moyennes de 6 mois chacune, une d’hiver et une d’été.

 Après avoir défini la géométrie du glacier et ses conditions climatiques moyennes, l’application comporte deux étapes :

  • une étape de calage qui consiste à rechercher la valeur d’un paramètre de fonte du glacier conduisant à une situation d’équilibre dans laquelle le glacier ne perd pas et ne gagne pas de masse à l’issue du cycle annuel été/hiver ;
  • une étape de simulation qui consiste, après avoir fixé le paramètre de fonte, à imposer une tendance (augmentation ou diminution) pour la température et/ou la précipitation et à en observer les conséquences sur le volume du glacier, la longueur du glacier et la quantité d’eau écoulée à son exutoire. 

Pour avoir des explications plus détaillées sur le fonctionnement d’un glacier, voir la FAQ «Glaciers et ressources en eau.. Quel fonctionnement et quel devenir ?».

Pour utiliser le modèle, cliquer sur : Fonctionnement d'un glacier

Modèle d'évaluation de l'effet de serre

Il s'agit d'un modèle d’évaluation de l’effet serre et de son influence sur la température moyenne de la Terre.

L'utilisateur de ce modèle peut faire varier la constante solaire, la couverture nuageuse et l'albédo en ciel clair, c’est-à-dire l'albédo qu'aurait la Terre sans aucun nuage.
L'application calcule les flux infrarouges sortants au sommet de l'atmosphère (TOA : Top of Atmosphere) en fonction de la température de surface, de l'humidité relative, de la concentration en CO2 et de la couverture nuageuse.
La méthode consiste à fixer l'humidité relative, la concentration en CO2 et la couverture nuageuse (basse ou haute), et à chercher par tâtonnements la température de surface qui satisfait l'équilibre énergétique.

Pour faire tourner ce modèle, cliquer sur ce lien : Modèle d'évaluation de l'effet de serre

Une première page vous expliquera en détail le mode d'emploi, une deuxième vous permettra de faire varier les paramètres du modèle et de voir l'influence de ces variations. Enfin pour ceux qui s'intéressent à l'aspect logiciel, dans une dernière page vous trouverez le code de l'application.